Et l'homme créa les dieux

Index de l'article
Et l'homme créa les dieux
Fonctionnement Mental
A quoi ressemble le surnaturel
La religion, la morale et le malheur
La religion, les morts, la mort
Pourquoi les rituels ?
Les corporations religieuses
Pourquoi croit-on ?

Les théories existantes sur l’origine des religions

L’explication des croyances et des comportements religieux est à chercher dans la façon dont fonctionne l’esprit humain.

La religion est une explication

  1. Les humains ont créé la religion pour expliquer des phénomènes naturels mystérieux.

  2. La religion explique des phénomènes mentaux mystérieux : rêves, prémonitions, etc.

  3. La religion explique l’origine des choses.

  4. La religion explique pourquoi le mal et la souffrance existent.

Expliquer, c’est trouver un contexte qui rend un phénomène moins surprenant et d’avantage conforme à l’ordre général des choses. Or les explications religieuses semblent procéder à l’inverse : elles compliquent les choses au lieu de les simplifier. La religion crée des « mystères pertinents » plutôt qu’elle n’explique des phénomènes.

L’erreur de l’intellectualisme est de croire que l’esprit humain obéit à un besoin général d’explication. Sur des nombreux domaines l’homme n’a que faire d’explications.

La religion réconforte

  1. Les explications religieuses rendent notre mortalité moins insupportable.

  2. La religion soulage l’angoisse et compense l’inconfort du monde.

L’idée qu’il est naturel que la vie soit dure, brutale et courte pour le plus grand nombre apaise l’angoisse et fournissant un contexte dans lequel la nature de l’existence est expliquée, ou dépassée par la promesse d’une vie meilleur ou du salut.

Cependant, certaines notions ne sont terrifiantes que dans des cultures proposant une explication. On n’a pas peur des fantômes si on ne nous en parle pas. En règle générale, le surnaturel ne rend pas le monde plus « confortable ». Le monde religieux est souvent plus terrifiant qu’un monde sans religion. On ne trouve pas plus de religion « rassurante » dans des régions du monde où la vie est particulièrement difficile ou dangereuse.
L’un des seuls systèmes religieux ouvertement destinés à donner une vision réconfortante du monde est le mysticisme « New Age », qui a surgi et prospéré dans l’une des sociétés les moins dangereuses et les plus prospères de l’Histoire.

De nombreuses religions (parmi les plus anciennes) ne proposent pas de salut pour la vie post-mortem, au contraire même. L’esprit humain connaît également de nombreuses autres situations de stress et de peur pour lesquels il ne cherche pas des illusions réconfortantes. De fait, un organisme qui abuserait de ce genre d’illusions ne survivrait pas longtemps : c’est la peur qui déclenche des mécanismes biologiques (adrénaline ou autre) qui permettent à l’individu de réagir au mieux pour sa survie.

La religion fonde l’ordre social

  1. La religion est source de cohésion sociale.

  2. La religion perpétue un ordre social particulier.

  3. La religion fonde la morale.

La religion, bien souvent, organise la vie sociale. Son rôle n’est absolument pas négligeable.
L’homme possède un équipement mental, c'est-à-dire des émotions et des façons de penser particulières, conçu pour la vie en société et l’application de règles morales.
Malgré des religions très différentes, les principes moraux sont partout très similaires. Ces principes moraux prévaudraient de toutes façon, la religion ne les aurait que incorporé.
La religion a été, historiquement, un facteur de stabilité des états institués, ou un facteur de rébellion et de déstabilisation. Son rôle politique n’est donc pas toujours en faveur de l’état.

La religion est une illusion.

  1. Les gens sont superstitieux, ils croient n’importe quoi.

  2. Les concepts religions sont irréfutables.

  3. Il est plus difficile de réfuter que de croire.

Les gens passent généralement très peu de temps à vérifier les informations culturelles qu’il acquièrent.
Cependant les gens ne croient pas « n’importe quoi ». La religion n’est pas un domaine où tout est permis, où n’importe quelle croyance étrange peut apparaître et être transmise de génération en génération. C’est toujours les mêmes schémas qui se retrouvent dans les religions.

Quelques constatations sur les religions

La religion offre une diversité incroyable de par le monde, même entre deux pays de la « même » confession (par exemple l’Irlande catholique et l’Afrique catholique).

  • Les êtres surnaturels peuvent être très différents selon les traditions. Fantômes, ancêtres, Maîtres des fauves, dieu unique ou multiples, démons, etc.

  • Certains dieux peuvent mourir.

  • Beaucoup d’esprits sont vraiment stupides. Puissants, méchants, et stupides. Les humains peuvent les berner.

  • Le salut n’est pas toujours un souci central. Par exemple, voir les conceptions de la vie post-mortem des premiers hébreux.

  • La religion officielle n’est pas toujours toute la religion. Il y a très souvent un ensemble de concepts religieux qui gravitent autour et en plus de la religion officielle.

  • Les gens ne sont pas toujours conscients d’avoir une religion, quand celle-ci est tellement intégrée dans la vie quotidienne qu’on ne se pose même pas la question de savoir si c’est une religion.

  • On peut aussi avoir un ensemble de croyance sans que l’ensemble de celles-ci se rattache à une religion « établie ».



Mise à jour le Dimanche, 30 Mai 2010 17:27